Aubagne FC

jeudi, février 29, 2024

AUBAGNE FC

Accueil Blog

Détections – Journées portes ouvertEs au U14

0

Les U14, qui évolueront en Régional la saison prochaine, organisent deux journées portes ouvertes, les mardi 4 et jeudi 6 juillet au stade Bonnel à 18h. Contact : Sabri au 07 62 19 23 72

U19 –  Enfin récompensés

Les U19 se sont offerts la coupe de Provence, ce qui pontue une année reussie pour les hommes d’Hippolite Mendy.

Ils l’ont fait. Les U19 de l’AFC ont remporté la coupe de Provence, samedi dernier, face à Saint-Mitre les Remparts (3-0). Une victoire qui vient récompenser une saison quasi-parfaite : « on était confiant, souligne le coach Hippolite Mendy. On a senti de la sérénité de la première à la 90e. On n’a été inquiété qu’une seule fois dans le match, et encore, c’est sur une erreur de notre part, une perte de balle d’un défenseur. On s’attendait à un match plus difficile, mais on a maîtrisé notre sujet ». L’entame de match a été parfaite, avec une ouverture du score rapide : « on marque dès la 5e minute. Ce but nous a libérés, c’était une première pour les petits, de jouer une finale. Le fait de marquer d’entrée nous a mis en confiance, peut-être trop, parce que, sans dénigrer l’adversaire, on doit rentrer à la pause avec trois ou quatre buts d’avance.  Mais on a raté beaucoup d’occasions derrière ».

Ce manque d’efficacité ne portera pas préjudice aux Aubagnais, définitivement trop forts : « avec un seul but d’écart, ça peut donner le droit d’y croire à l’adversaire, reconnait Hippolite Mendy. Mais les petits ont fait le boulot en marquant deux nouveaux buts. Cette victoire est une belle récompense pour le travail effectué cette année mais aussi l’année dernière où on loupe la montée d’un rien ». Ces résultats obtenus ne demandent qu’une chose, c’est confirmation la saison prochaine : « le groupe travaille bien, progresse de manière intéressante.  On va essayer de se renforcer avec des joueurs qui ont déjà connu le niveau Régional pour tenter de jouer les premiers rôles en U20 R ».

Jérôme Olivari

U19 – Unis vers un seul et même objectif

Les U19 disputent la finale de la coupe de Provence, ce samedi, face à St-Mitre les Remparts.

« Ce serait leur récompense, la conquête de leur graal ». Hippolite Mendy, le coach ne lésine pas sur l’importance de cette rencontre. Pour lui et son groupe, cette finale face à St Mitre les Remparts est le dernier objectif de la saison : « on en avait trois en début de saison, confie le technicien aubagnais. D’abord, la montée en Régional en championnat, ce qu’on a réussi à faire. Ensuite, on visait les maillots en coupe Gambardella. On y est arrivé en réalisant la meilleure performance du club dans cette compétition et en tombant contre Monaco, qui l’a d’ailleurs remportée. Le dernier objectif était une victoire en coupe de Provence. Il nous reste un match pour y arriver. Ce serait une belle récompense pour le travail que ce groupe effectue depuis deux ans ». 

Pour arriver à cette dernière étape, les Aubagnais ont disposé de Velaux, de Mazargues et des U19 Nationaux d’Air Bel. Ces victoires donnent de la confiance aux protégés d’Hippolite Mendy, qui va tout faire pour enlever l’excès que peut entrainer une telle performance en demi-finale : « on aborde la finale avec un seul objectif en tête. Ce n’est pas parce qu’on joue une D1, comme nous, que le match sera plus facile. Mon discours est clair. Il faut être concentré et sérieux. Il ne faut rien laisser au hasard. Mon groupe est confiant, déterminé ». L’expérience acquise, notamment grâce à la Gambardella, peut aider le groupe pour aborder ce grand rendez-vous : « le match contre Monaco peut nous servir, comme le match contre Air Bel en coupe l’an dernier. La frustration de cette défaite nous a poussé cette année. On est bien préparé. Une finale, ça se gagne, s’il y a la manière en plus, tant mieux, mais l’important reste le résultat final ».

Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – ST MITRE LES REMPARTS

Finale de la Coupe de Provence

A Berre, stade Roger Martin 1 à 12h30

Arbitre : M. Etrillard

U12/U13F – Pierre Kerbou : « Tellement fier d’elles »

A jamais les premières. Victorieuses du premier Challenge Regnier, les filles de Pierre Kerboua ont clos la saison de la plus belle des manières.

Pierre, peux-tu revenir sur cette belle journée de samedi ?

On a réussi, pour la première édition de la coupe de Provence, le challenge Regnier, à la remporter. C’est la récompense du travail des filles, de mes collègues du staff (Olive Angeli, Frédéric Mannella, Stephane Nabti). On a réussi à faire quelque chose d’exceptionnel. Cette victoire met le football féminin en avant et je suis tellement fier d’elles, je nous ai trouvé au-dessus. 

Quel a été votre parcours ?

On était dans une poule de 4. On a perdu contre le SMUC, puis on a battu St Victoret et La Ciotat. En demi-finale, on joue contre le FCEH. On va aux tirs au but et notre gardienne nous sort deux pénalties, pendant que nous, on fait 5 sur 5. En finale, on retrouve le SMUC qui nous avait battus. Mes filles ont su relever la tête, on a senti une vraie envie de gagner. On s’impose encore aux tirs au but, avec deux nouveaux arrêts de ma gardienne. Il faut savoir que dans ce groupe, j’avais trois U11 et elles ont été à la hauteur de l’événement. 

C’est la récompense de toute une saison ?

Je dirais que c’est même la récompense de deux saisons, voire quatre avec les deux années de covid. Ce sont des filles, qui, quand elles sont arrivées, savaient à peine jouer au ballon. Ce que je veux, c’est créer un lien familial, et on y est arrivé.On l’a vu sur le terrain, il y avait de l’entraide. Les parents étaient derrière, on a eu les félicitations de tout le monde. On a récolté les fruits de notre travail mais on n’a pas fini.

L’an prochain, les ambitions seront autres ?

Je monte de catégorie avec ce groupe, en U15. J’ai un objectif en tête, c’est d’amener les filles en Champion’s Cup et essayer de la gagner. Cette année, j’y suis allé, j’ai remplacé Didier (Forest). Il n’y avait pas toutes les filles, donc on a pris des U12/U13 et on perd en quart de finale. J’ai terminé mon recrutement, on a eu pas mal de demandes, le travail effectué attire. Je pense qu’on a mis les féminines sur le devant de la scène.

Jérôme Olivari

N2 – La lutte finale

0

Pour le compte de cette 30e et dernière journée de championnat de National 2, Aubagne joue sa survie à Louhans Cuiseaux.

Le maintien se jouera donc sur cette rencontre, la dernière, à Louhans Cuiseaux. C’est dire si la tension s’annonce palpable à 18h, lorsque M. Kubler donnera le coup d’envoi. D’un côté Aubagne, à 90 minutes d’une remontada historique et de l’autre, une équipe bressane, relégable, mais à un petit point des Provençaux : « il faut concrétiser tous les efforts que l’on a fait depuis le mois de janvier, à l’extérieur dans un match où il faut qu’on s’affirme, lâche le coach aubagnais, Momo Sadani. C’est une finale, avec une équipe qui sera obligé de nous battre. Pour nous, un nul peut nous satisfaire. Mais si on peut marquer les buts, on le fera ». Louhans Cuiseaux, vainqueur à Lyon la Duchère la semaine dernière, s’est offert le droit de disputer cette finale : « c’est une équipe qui a changé son système, qui évolue en 3-5-2, avec des joueurs rapides, qui se projettent bien. A nous d’être vigilant, mais aussi, à leur poser des problèmes »

Les Aubagnais ont leur destin entre leurs mains. Ce match décisif, lors de la dernière journée, ils l’ont en point de mire depuis quelques temps  « ça fait un petit moment qu’on est concerné, il faut continuer sur notre lancée. On a eu un coup de moins bien ces derniers temps, mais ça peut s’expliquer aussi parce qu’on a beaucoup donné. Il faut reprendre du poil de la bête pour cette dernière épreuve ». Le groupe a préparé cette rencontre sans se mettre de pression supplémentaire. Le coach le sent prêt pour cette échéance : « on a bien travaillé, de manière sereine.  Ce match du maintien à la dernière journée est un scenario qu’on avait envisagé. Ça aurait pu être tout autre, mais les résultats de la semaine dernière font qu’on se retrouve à jouer une finale »

Jérôme Olivari

LOUHANS CUISEAUX – AUBAGNE FC 

30e journée de National 2 

A Louhans, parc des sports de Bram à 18h

Arbitre : M. Kubler

Le groupe Aubagnais : Long, Gil (g) – Elana, Carbonero, Adriantiana, Nehari, Khatir, Sylva, Kaboré, Doukansy, Assoumani, El Faqyh, Benarbia, Pelican, Djaballah, Pioton. Ent : M. Sadani

U9 –  Jean-Pierre Calderaro: « dommage de passer si près »

Les U9 ne sont pas passés loin des demi-finales de la Champion’s Cup. Le coach, Jean-Pierre Calderaro est partagé entre le sentiment de terminer à la 7e place sur les 226 équipes engagées au départ, et la déception d’être passé si près du but.

Jean-Pierre, racontes nous cette phase finale de Champion’s Cup?

On commence par un nul contre Air Bel (1-1), où on mène 1-0. On gagne le deuxième match contre le TA Rennes (2-0). Ensuite, on refait match nul contre Alès (1-1). On perd contre Clichy (2-1), alors qu’on menait 1-0 et on prend deux buts bêtes. Pour le dernier match, on joue contre Ste Foy les Lyon. Si on gagnait, on était qualifié pour le dernier carré. On est 0-0 et on obtient un penalty à une minute de la fin. Malheureusement, on le manque. Dans l’ensemble, les résultats sont bons. C’est dommage de passer si près. Au niveau du jeu, on n’avait rien à envier à personne, mais la fatigue a joué. On sortait d’un beau tournoi à Cuges. On était inscrit depuis longtemps, c’était relevé, on ne pouvait pas envoyer une équipe bis. 

D’ailleurs à Cuges, vous passez tout près de la consécration…

C’est un gros tournoi, avec une poule de six à passer. Il faut finir dans les deux premiers. On termine premiers avec des équipes comme Villefranche Beaujolais… Ensuite, on se qualifiait pour une autre poule de cinq, dans le tournoi élite à vingt équipes. On termine deuxième, ce qui nous qualifie pour les quarts de finale contre Malaga. Pour tout le monde, c’était le favori et on les bat aux penalties. En demi-finale, on bat le Gazelec d’Ajaccio mais on perd en finale contre l’OGC Nice. 

Ça prouve que tu as une bonne génération…

On a gagné le tournoi de l’ASPTT Marseille juste avant. On est finaliste à Bandol, à la Minot’s Cup d’Air Bel. Partout où on est allé, on a montré qu’il fallait compter sur nous. C’est une équipe formée à Aubagne, il n’y a pas de joueurs de l’extérieur. Ça prouve qu’on a une bonne école de football.

Jérôme Olivari

U16 –  Nicolas Reynier : « Très satisfait dans l’ensemble »

0

Les U16 R2 ont réussi une belle performance, avec une double montée en Régional. Une satisfaction pour Nicolas Reynier, binôme de Malik Assami, qui a grandi avec ce groupe depuis plusieurs saisons.

Nicolas, quel bilan tires-tu de cette saison ?

On est resté dans la continuité de notre bonne saison en U15 D1. Ça faisait longtemps qu’Aubagne ne s’était pas retrouvé en niveau régional. On a gardé un noyau dur, et recruté cinq ou six joueurs. On a perdu des joueurs en début de saison, un qui est parti chez son père, puis un sur blessure, et enfin un qui a arrêté. Sur un groupe de vingt, on s’est retrouvé à 17. En cours d’année, on a eu deux blessures. Il a fallu composer avec des U15 qui ont joué leur carte. On en a gardé un, Edgar, qui a quasiment joué tout au long de l’année et qui nous a fait forte impression. Ça nous a permis de voir les U15 qui ont une belle génération. Malgré toutes ces péripéties, on a réussi à accrocher la montée en finissant cinquième, même si je pense qu’on aurait pu finir sur le podium. On a manqué un peu d’efficacité offensive, mais dans l’ensemble, on est satisfait. On a produit du jeu et l’essentiel c’est qu’on voit une progression. 

Tes joueurs se sont vite adaptés au niveau régional, alors que vous partire un peu dans l’inconnu…

C’était l’inconnu en effet. Le rythme, l’intensité, l’aspect tactique, c’est autre chose. Ça demande de l’exigence, plus de sérieux même si le groupe l’est. Sur ce point, on est satisfait aussi, ça travaille bien à l’entrainement. On sait que l’année prochaine, ça va être encore autre chose au plus haut niveau régional, juste en dessous des Nationaux. On essaye de garder un maximum de joueurs du groupe et de le compléter avec des joueurs de qualité pour s’étoffer encore. 

As-tu des attentes particulières pour la saison prochaine ?

Déjà, on va partir avec un an d’expérience en plus, même si le niveau risque d’être plus important, parce qu’on va jouer des joueurs qui étaient en 16R l’an dernier. Avec Malik, on se complète bien au niveau du coaching. On est un vrai binôme et c’est ça qui fait qu’on avance aussi, parce qu’il y a une bonne entente. En R1, on attend encore plus. La préparation sera importante, physiquement on aura un gros travail à faire, techniquement aussi, pour être prêt. 

Ça fait plusieurs années, que vous avez le même groupe, ces montées successives sont une belle récompense…

On a une grosse ossature depuis les U12. C’est rare de durer autant avec un groupe, on est dans la sixième année. Souvent, une génération se garde sur deux ou trois ans, et ensuite, il y a une passation. Comme il y a eu le covid au milieu, ça nous a coupé deux années. Une fois monter en régional, on a eu envie de continuer. Là, on accède au plus haut niveau régional, on a eu un rendez-vous avec la direction qui nous a reconduit. On est content de poursuivre car le groupe vit bien, il y a une bonne entente. Le challenge sera l’an prochain de les amener le plus haut possible.

Jérôme Olivari

N2 – A la conquête de leur graal 

0

Ce match en retard à Jura Sud peut permettre aux Aubagnais de faire un grand coup en cas de succès

Quasiment une finale. C’est dans cet esprit que les Aubagnais reçoivent le RC Grasse, ce samedi. A une journée de la fin, et grâce à la victoire obtenue à Jura Sud, les hommes de Momo Sadani peuvent obtenir leur maintien à une journée de la fin. Pour cela, il faudra une victoire, conjuguée aux résultats des adversaires directs. Mais avant de regarder les autres, le coach se concentre surtout sur son équipe : « il faut concrétiser notre bonne série sur les neufs derniers matchs, on sait ce qu’on a à faire, la motivation vient toute seule. J’ai vu beaucoup de dynamisme à l’entrainement. C’est un match avec de la tension, mais l’expérience des matchs précédents peut nous aider »

Face à une formation de Grasse qui a longtemps joué l’accession en National 1, la partie est loin d’être gagné : « au début de la saison, j’en faisais mon favori pour la montée. C’est une très belle équipe, mais qui a manqué des rendez-vous importants. Je pense que la défaite à Sète leur a fait beaucoup de mal ». Côté aubagnais, il faudra faire attention au démarrage, pour ne pas avoir à courir après le score : « c’était mieux contre Jura Sud que contre Auxerre, souligne le technicien provençal.  On va faire en sorte que l’enjeu ne prenne pas le pas sur le jeu. Il va falloir qu’on soit solide défensivement, mais aussi percutant offensivement. Sur les derniers matchs, on a montré qu’on avait des atouts ». Aubagne a désormais les cartes en main. 

Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – RC Grasse

29e journée de National 2 

A Aubagne, stade de Lattre à 18h

Arbitre : M. Rouquette

Le groupe Aubagnais : Long, Gil (g) – Elana, Carbonero, Adriantiana, Nehari, Khatir, Kaboré, Doukansy, Assoumani, El Faqyh, Benarbia, Dali Amar, Pelican, Djaballah, Pioton. Ent : M. Sadani

National 2 – Aubagne fait un pas de plus

0

Les Aubagnais sont sortis victorieux de ce match en retard à Jura Sud (1-2). Avec 35 points et une 9e place, le maintien est plus que jamais d’actualité.

Un mental d’acier. Tout point obtenu lors de ce match en retard à Jura Sud était un bonus, les hommes de Momo Sadani ont fait mieux que ça en s’imposant sur le terrain du cinquième du classement : « c’est à l’image de ce qu’on fait depuis le mois de février, souloigne le coach aubagnais. Si on regarde bien, on a un meilleur rythme que Marignane-Gignac qui est leader. Quelque chose s’est créé dans ce groupe ». Pourtant, comme face à Auxerre, ses hommes ont concédé l’ouverture du score, mais ne se sont jamais affolé : « c’est bizarre parce qu’on joue à l’extérieur, mais on prend un but contre le cours du jeu. On avait eu une grosse occasion d’entrée où on touche la barre et on n’arrive pas à conclure derrière ». 

Les Aubagnais reviennent rapidement au score, sur un but bien construit : « Dali Amar s’inflitre sur le côté, la donne à Benarbia qui sert Djaballah et Lamine fait un geste de classe entre deux défenseurs pour égaliser. Ensuite, on marque le deuxième but par Kaboré sur corner, ce qui conclut une très bonne première période ». Aubagne gère lors du second acte et s’octroie trois points primordiaux dans la lutte pour le maintien : « si on gagne contre Grasse samedi, selon les autres résultats, on peut se sauver à une journée de la fin. Quand on sait d’où on vient, c’est inespéré. Si on nous avait dit il y a deux mois, qu’on pouvait aller chercher notre maintien lors de la dernière journée à Louhans Cuiseaux, je pense que tout le monde aurait signé des deux mains. Maintenant, vu la configuration actuelle, si on peut éviter ça et l’obtenir une journée avant, je signe tout de suite. »

Jérôme Olivari

JURA SUD FOOT – AUBAGNE FC  1-2

26e journée de National 2

A Moirans, stade municipal

But : Djaballah (19e), Kaboré (35e) pour Aubagne

Aubagne FC : Long – Carbonero Andriantiana (Khatir, 64e), Nehari, Elana, Kaboré, Rivière (El Faqyh, 81e), Assoumani, Benarbia (Pelican, 72e), Djaballah Dali Amar. Ent : M. Sadani

N2 – Garder le cap

0

Ce match en retard à Jura Sud peut permettre aux Aubagnais de faire un grand coup en cas de succès

Ils ont couru pendant très longtemps après cette onzième place, que maintenant qu’ils l’ont, ils vont tout faire pour, au moins, la conserver. Les Aubagnais, en voyage du côté de Jura Sud, ont l’occasion de bonifier leurs bons résultats actuels, grâce à ce match en retard. Sous la menace d’Alès et de Canet en Roussillon, qui ont eux aussi un match en moins, les hommes de Momo Sadani savent que prendre des points leur est indispensable s’ils ne veulent pas jouer avec le feu et flirter avec la zone rouge. Forts d’un mental d’acier et d’une énorme volonté, comme le prouve le but inscrit dans les dernières secondes à Hyères, les partenaires de Terry Elana affrontent des Jurassiens, qui auront longtemps lutté pour la course à l’accession. C’est donc une rencontre difficile qui les attend. Mais, depuis le mois de février, les Aubagnais ont toujours mis en difficulté les gros du championnat. De quoi donner quelques motifs d’espoir…

Jérôme Olivari

JURA SUD FOOT  – AUBAGNE FC

26e journée de National 2 (match en retard)

A Moirans, stade municipal à 18h30

Arbitre : M. Ougier

Le groupe Aubagnais : Long, Gil (g) – Elana, Carbonero, Adriantiana, Nehari, Khatir, Kaboré, Rivière, Doukansy, Assoumani, El Faqyh, Benarbia, Dali Amar, Pelican, Djaballah. Ent : M. Sadani