AUBAGNE FC
IMG_1389

Régis Gandolfo : « Les joueurs ont toujours répondu présent»

Régis Gandolfo : « Les joueurs ont toujours répondu présent»
A Rumilly Vallières, les Aubagnais se sont imposés dans le money time. Régis Gandolfo (ici avec sa petite fille Giorgia), analyse la rencontre.

Régis, quelle analyse fais-tu, froid, de cette victoire ?
On a bien entamé le match, malgré un un contre un gagné par Samir Kouakbi, toujours précieux dans les buts, expérimenté, et qui nous a fait gagner des points cette saison. On ouvre le score sur un beau but de Mendy, qui reprend un centre de Gazzaoui. Après, ce but, comme souvent, on s'est relâché. On avait une équipe en face qui jouait sa survie, le stade était plein, avec des supporters qui poussaient. Ils égalisent su un coup de pied arrêté qu'on peut éviter. En deuxième mi-temps, on a fait le dos rond. Ils ont des occasions, mais, pour une fois, c'est l'adversaire qui n'est pas efficace. En fin de match, sur un centre de Mendy, Bangaly (Soumah), qui a été un des meilleurs joueurs samedi, amorti de la poitrine et casse la cage. Ça a été une joie parce qu'on a des joueurs qui ont toujours répondu présent. Ils ont été généreux dans l'effort. Sans cet état d'esprit, avec les moyens qu'on a, ça aurait été compliqué.

Pour une fois, c'est nous qui marquons en fin de rencontre ?
Tout à fait et si ça peut continuer comme ça sur les deux matchs qu'il reste, on ne s'en privera pas. On va essayer de grappiller le plus de points possibles pour terminer dans les cinq premiers, notre objectif.

Il manquait du monde ce week-end, et le groupe a répondu présent ?
Le groupe vit bien. On a rien envier aux grosses écuries quand on voit ça. C'est la réussite de la saison. Il y a une bonne mentalité, le groupe est sérieux. Quand certains sortent du cadre, on les remet dans le droit chemin. Ils ont adhéré à ce que demande le staff. On a des regrets sur le plan sportif, par rapport au manque d'efficacité. Quand, en janvier, on perd deux points et quatre joueurs que tu ne peux pas remplacer, ça met un coup sur la tête mais les joueurs ont toujours eu les ressources pour repartir de l'avant.

Les cinq premières places sont plus que jamais dans le viseur ?
Il va falloir battre Saint-Priest à domicile. On a envie de terminer le plus haut possible, ça se voit. Le coach de Rumilly nous a dit qu'il avait vu notre match contre Martigues, et qu'en faisant abstraction du classement, on avait joué comme des premiers. Les joueurs ne refusent pas les efforts, on a perdu bêtement des points. A Hyères, on en perd deux à la dernière seconde, contre Lyon Duchère, contre Martigues. Sans voler qui que ce soit, les cinq ou six points qui manquent, on aurait pu les avoir, rien que sur nos derniers matchs. Donc ces six points, on va essayer d'aller les chercher sur les deux dernières rencontres


Jérôme Olivari


GFA Rumilly Vallières 1
AUBAGNE FC 2
29e journée de National 2
Stade Les Gorguettes
Arbitres : M. Chamel
but : Mendy (10e), Soumah (88e)
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui, Soumaré, , Dubois, Touil, Goguey (Ouled Mihoub, 69e), El Faqyh, Osei (Orsattoni, 89e), Soumah, Benarbia, Mendy. Ent. E.Rech
 

Jouer son rôle d’arbitre

Jouer son rôle d’arbitre
En déplacement à Rumilly Vallières, les Aubagnais n’entendent pas lâcher leur objectif.

Il reste 3 matchs à l’AFC et plus grand chose à espérer, puisque le maintien est officiellement acquis. Toutefois, hors de question pour les Aubagnais de se déplacer en touristes du côté de Rumilly : “On vise toujours les cinq premières places, affirme Eric Rech.On s’est battu pour ça toute l’année, et ce serait une récompense du travail fourni. Nous avons joué notre partition contre Martigues et ce sera encore le cas samedi.”
Reste à trouver la motivation du côté des joueurs, mais pour ça, le coach n’a pas d’inquiétude : “ils savent qu’ils sont observés, ils doivent être pro jusqu’au bout. Il y a aussi les primes de match, tout cela fait qu’un succès peut être intéressant pour eux. Pour moi, ce genre de rencontres peut me permettre de voir aussi des choses en vue de la saison prochaine, même si on en saura plus lors des entretiens de fin de saison.”

Encore beaucoup d'absents...
 
Aubagne entend donc jouer son rôle d’arbitre, d’autant plus que Rumilly se bat pour le maintien : “je pense que notre adversaire va s’adapter à ce que nous allons proposer, un peu comme au match aller, prédit le coach aubagnais.Ils étaient venus pour défendre et prendre au moins un point, ce qu’ils avaient réussi à faire”. Toutefois, l’AFC se déplace en Haute-Savoie sans toutes ces forces vives :“Assoumou, Oyedotun, Delpuech  ou Théréau sont absents. Galley et Benbachir sont suspendus. Comme souvent cette saison, on va faire appel à des joueurs de la réserve.”
J.O
GFA RUMILLY VALLIERES - AUBAGNE FC
28e journée de championnat
A Rumilly, stade des Grangettes à 18h
Arbitres : M. Chamel assisté de MM. Guerroudj et Benzekri. Délégué : M.Hesni
Le groupe Aubagnais :Kouakbi, Berghout (g) – Gazzaoui, Soumaré, Dubois, Touil, Goguey, Ouled Mihoub, Soufou Said, Teixeira, El Faqyh, Osei, Orsattoni, Benarbia, Soumah, Mendy. Ent : E. Rech
 

Régis Gandolfo: "Si on concrétise nos occasions…"

Régis Gandolfo: "Si on concrétise nos occasions…"
Les deux coachs aubagnais analysent le match nul face au leader martégal (1-1).

Régis Gandolfo : « Si on concrétise nos occasions, je pense qu'il n'a pas photo. Martigues a deux occasions franches, nous quatre ou cinq... C'est à l'image de notre saison. Avec un peu plus d'efficacité, je pense, et j'en suis même sûr, on jouerait les premiers rôles. Malheureusement, c'est comme ça. On est quand même fier des garçons car aujourd'hui ce point nous assure notre place en National 2 la saison prochaine ».
 
Eric Rech : " Je sui frustré parce qu'on n'a pas gagné mais satisfait parce qu'on a rivalisé avec une équipe qui est première en championnat. Je continue à dire que si on avait eu un peu plus de réussite et d'efficacité, on serait avec Goal, Martigues et Grasse devant. On aura certainement un peu des regrets mais on apprend, on peut se considérer comme un promu car l'an dernier, on n'a pas beaucoup joué, même si quand le championnat s'est arrêté, on était premier. Ce soir, je pense qu'on doit gagner. On avait mis en place des choses qui se sont réalisées. Après, c'est la finition, un gardien ou un défenseur en face qui nous empêchent de concrétiser. Je suis content de la réaction des joueurs. On a su faire le dos rond quand, en début de seconde période, Martigues n'était pas dangereux mais a eu des corners consécutifs. Les changements, notamment celui de Bangaly, nous ont donné raison. Il a apporté de la puissance devant et il ouvre le score. Derrière, dommage qu'on n'ait pas réussi à aggraver le score.


Jérôme Olivari

 

Aubagne tient tête au leader

Aubagne tient tête au leader
Auteurs d'un match de très bonne facture, les Aubagnais ont accroché le FC Martigues (1-1).

A la hauteur de ce match de prestige. Si en terme de résultats, les journées se suivent et se ressemblent pour les Aubagnais, le contenu, lui, a de quoi donner satisfaction. Face à Martigues, leader du groupe C, Aubagne a une nouvelle fois fait plus que jeu égal avec une équipe du haut de tableau. Neupoc Mendy, très en jambes, a fait passer un frisson plusieurs fois dans le dos des visiteurs. D'abord sur une frappe enroulée qui frôlait le poteau (14e), puis sur une tentative qui fuyait le cadre (27e). Les Martégaux répondait sur coups de pied arrêtés. La tête de Toussaint passait à côté, puis une frappe de Tlili s'écrasait sur la transversale de Samir Kouakbi (45+2e).

Un manque de justesse fatal

En seconde période, les Martégaux débutait comme ils avaient terminé le premier acte. Tlili profitait d'une erreur défensive pour se retrouver étrangement seul mais Kouakbi repoussait l'échéance (54e). Les changements d'Eric Rech donnait une autre tournure à la rencontre et Aubagne reprenait le dessus. Mendy lançait Soumah qui butait sur Aymes (60e) puis sur un centre d'El Faqhy, Osei était contré. Sur le corner, Benarbia tentait de reproduire le but inscrit à Monaco, mais Aymes s'interposait (63e). Dominateur, Aubagne allait être récompensé. Mendy centrait au deuxième poteau pour Soumah, dont la tête plongeante faisait mouche (1-0, 74e). Dans la foulée, les Aubagnais avaient plusieurs opportunités d'aggraver la marque, mais manquaient de justesse dans le dernier geste. Martigues punissait ce manque d'efficacité en obtenant un penalty, que transformait Kadir (1-1, 80e). Les partenaires de Benarbia ne baissaient pas la tête. Le meneur de jeu servait en profondeur Osei, qui loupait sa frappe (88e). Ce nul permet a Aubagne, et c'est bien là l'essentiel, d'officiellement assurer son maintien en N2. Mais le coup parfait n'était pas loin.

J. O
AUBAGNE FC 1 (0)
FC MARTIGUES 1 (0)
27e journée de National 2
Stade de Lattre, à Aubagne
Arbitres : M. CHancioux assisté de MM. Mary et Goncalves. Délégué : Mme. Candre
Buts : Soumah (74e) pour Aubagne ; Kadir (80e, s.p) pour Martigues
Avertissements : Dubois (69e) pour Aubagne ; Kadir (45e), Toussaint (58e) à Martigues
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui, Bellay (Touil, 37e), Dubois, Soumaré, Galley, El Faqyh, Théréau (Osei, 55e), Mendy, Benarbia (c), Osattoni (Soumah, 72e). Ent. E.Rech
FC Martigues : Aymes– Toussaint, Balla Tine (Caddy, 79e), Diakhaby, Hadjem (Diarra, 64e, Orinel, 79e), Kembolo Luyeye, Zouaoui, Kadir, Belloumou, Tlili, Diawara. Ent : G. Poirier
 

Une affiche de prestige

Une affiche de prestige
Les Aubagnais reçoivent le leader martégal pour un derby qui s'annonce palpitant.


« On va voir où on en est » Ce derby, face au FC Martigues est pour Eric Rech, le coach aubagnais, l'occasion de juger la progression et le niveau de son équipe. Les Martégaux, leader du championnat, joue un match couperet au stade de Lattre. Et les Aubagnais ont bien envie de jouer les troubles-fêtes : « on est conscient que depuis le début de saison, on n'arrive pas à gagner ce genre de rencontres, confie le technicien. On joue une équipe qui a besoin de gagner, il va falloir faire preuve de mental. L'équipe la plus forte sur ce plan-là remportera la rencontre. On sait que ce sera disputé ». Le mental, les Aubagnais en avait fait preuve en coupe de France face à ces mêmes Martégaux, puisqu'àprès avoir été rejoint, ils avaient trouvé la force de s'imposer aux tirs au but.

« Une victoire validerait le travail effectué depuis le début de la saison

En coupe et en championnat, les deux formations n'ont pas réussi à se départager. Mais les Aubagnais auront à cœur devant leur public de vêtir leur habit de lumière : « on a bien travaillé cette semaine, j'ai un groupe conscient de l'enjeu du match.  on y va en étant conquérant. On va tout faire pour gagner ce match et renouer avec la victoire, qui nous fuit depuis un certain temps, reconnaît Eric Rech. Il faut trouver le moyen de leur faire mal. On connait leurs qualités techniques et leurs forces offensives mais on sait aussi qu'ils peuvent être vulnérables dans les transitions. Comme depuis le début de saison, c'est l'efficacité qui fera la différence. Une victoire validerait le travail effectué depuis le 24 juin »

Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – FC MARTIGUES
27e journée de championnat
A Aubagne stade de Lattre à 18h
Arbitres : M. Chancioux assisté de MM. Mary et Goncalves. Délégué : Mme Candre
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Gazzaoui, Soumaré, Dubois, Touil, Bellay Théréau, El Faqyh, Galley, N'Diaye, Osei, Orsattoni, Benarbia, Soumah, Mendy. Ent : E. Rech
 

Eric Rech : « Un nul équitable»

Eric Rech : « Un nul équitable»
Face à des Monégasques qui avait besoin de points, les Aubagnais ont montré qu'ils avaient du répondant(1-1).

Eric, quelle analyse fais-tu de cette rencontre ?
On a mal démarré en prenant un but au bout de cinq minutes de jeu. On a mis du temps à rentrer dans le match. Dès qu'on a commencé à prendre nos marques, on a réussi à revenir au score à la 20e. Après, on a été présent, on a deux ou trois situations, dont une juste avant la pause où on touche la barre et qui sort. En deuxième mi-temps, on a, là aussi, mal démarré. Mais on a quand même maitrisé. On a des occasions bien stoppées par leur gardien, eux aussi, avec trois ou quatre arrêts de Samir (Kouakbi). Dans l'ensemble, je dirais que le nul est équitable, face à une belle équipe de Monaco, qui a joué pendant pratiquement une mi-temps avec un joueur du talent de Fabregas, qui a montré sa clairvoyance sur leur but. Je pense que c'est une bonne prestation. C'est dommage que quand eux, n'ont pas pu marquer, que nous ne leur ayons pas fait mal en marquant, nous.

Le contexte du match a-t-il joué selon toi dans cette mauvaise entame ?
Peut-être que l'émotionnel a joué. Jouer dans un grand stade comme ça, avec une superbe pelouse... La pluie ne nous a pas aidé non plus, face à une équipe qui joue au football. Le niveau était vraiment relevé. Dans l'ensemble du match, on a réussi à se hisser à ce niveau pour récupérer ce point, face à un adversaire, qui lui, avait un grand besoin de points.

Ce point est-il celui du maintien ?
Je n'ai pas de repères direct par rapport aux années précédentes. Avec 36 points, ces derniers temps, les équipes étaient maintenues. Après, je dirais que je ne me pose pas la question. On reçoit Martigues, premier, et c'est une belle affiche. On doit montrer notre niveau face à une telle équipe. De là, on verra qu'elle est notre position par rapport à ce qu'on fait de beau, mais qui n'est pas concrétisé par des victoires. Mais sur le contenu, c'est excellent.

Jérôme Olivari

AS MONACO 1
AUBAGNE FC 1
26e journée de National 2
Stade Louis II
Arbitres : M. Bousquet
but : Benarbia (18e)
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui (c), Soumaré, , Dubois, Touil Théréau, El Faqyh (Soumah, 81e), Goguey (Galley, 69e), Osei (Orsattoni, 75e), Benarbia, Mendy. Ent. E.Rech
 

Régler la mire

Régler la mire
Les Aubagnais, en panne d'efficacité, devront trouver le chemin des filets face à l'AS Monaco.

C'est un mal qui perdure et qui aura contrarié une bonne partie de la saison aubagnaise : « je ne dis pas de marquer 100% des occasions que l'on se procure, confie le coach Eric Rech. Mais marquer au moins la moitié donnerait une autre tournure à nos matchs. On domine, on joue bien, mais la finalité dans le football, c'est de marquer des buts. On a des attaquants, mais pas de buteur ». Face à Monaco, une équipe qui a besoin de points, les Aubagnais vont se retrouver dans la configuration des rencontres précédentes : « c'est un mal classé, donc c'est toujours des rencontres délicates. Nous, on a toujours besoin de points pour assurer le maintien. J'attends toujours cette victoire pour être à l'aise mais on n'y arrive pas. On enchaine les nuls et quand on avance pas, on recule ».
 
Sur le Louis II, Monaco avec Fabregas
 
Les Provençaux sont en proie à des difficultés. Même si l'effectif a retrouvé un peu de poids, il n'a pas retrouvé sa plénitude : « on n'arrive pas à aligner deux fois la même équipe depuis un moment, regrette Eric Rech. Quand on a un effectif réduit, on fait toujours jouer les mêmes. Certains ont une bonne mentalité et jouent le jeu. D'autres, étant donné qu'il n'y a pas de concurrence, il n'y a pas d 'émulation. On a été obligé de sévir. On a perdu deux points avec la DNCG, on n'a pas pu recruter pour remplacer les partants, il faut se démerder (sic) avec ça. On espère faire face à ces vents contraires pour renouer avec la victoire ». Arracher un maintien sur le prestigieuse pelouse du Louis II, face à un Cesc Fabregas au palmarès long comme le bras, donnerait un peu plus d'ampleur à la saison aubagnaise.

Jérôme Olivari

AS MONACO B - AUBAGNE FC
26e journée de championnat
A Monaco, stade Louis II à 16h
Arbitres : M. Bousquet assisté de MM. Ghzal et Abdelgheffar. Délégué : M. Momboisse
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Gazzaoui, Soumaré, Dubois, Touil, Delpuech, Théréau, El Faqyh, Galley, Goguey, Osei, Orsattoni, Benarbia, Soumah, Mendy. Ent : E. Rech
 

Il faudra s'en contenter

Il faudra s'en contenter
Dans une rencontre vivante où les deux équipes ont eu des opportunités, Aubagne prend un point face à Lyon Duchère (1-1).
Aubagne se rapproche doucement de la fameuse barre des 37 points, mais elle n'est toujours pas atteinte. La faute à une équipe de Lyon Duchère qui a chèrement vendu sa peau et qui est venu accrocher un point. Les hommes d'Eric Rech ont eu les pires difficultés à imposer leur jeu. Sur un centre d'Osei, la tête de Mendy était trop molle pour inquiéter Popp (13e). La deuxième opportunité était la bonne pour l'attaquant aubagnais qui reprenait un ballon repoussé par le gardien (1-0, 38e). Le plus dur semblait fait. Mais Aubagne s'est fait surprendre, juste avant le repos. Bouhmidi, bien lancé dans la profondeur trompait un Kouakbi impuissant (1-1, 44e).

Des occasions des deux côtés

Tout était à refaire et en seconde période, les deux équipes se rendaient coup pour coup. Galley ne trouvait pas le cadre (57e), puis Bouhmidi butait sur Kouakbi (59e). La frappe de Louiserre était repoussée sur la ligne par Yinka Oyedotun (68e). Les Aubagnais reprenait le contrôle du jeu sous l'impulsion de Gazzaoui. Le latéral aubagnais centrait pour Soumah, fraichement entré. Mais l'attaquant aubagnais voyait sa tête décroisé fuir le cadre (75e). Dans la foulée, Kouakbi sortait aux devants de Belarbi et anéantissait une occasion lyonnaise (77e). Les partenaires de Benarbia tentaient le tout pour le tout pour arracher la victoire. En deux temps, le meneur aubagnais voyait son tir sauvé sur la ligne par un défenseur (86e). Auteurs de trois nuls de rang, les Aubagnais auront l'occasion de retrouver le chemin du succès, dans deux semaines, en principauté de Monaco.

J. O
AUBAGNE FC 1 (1)
LYON LA DUCHERE 1 (1)
25e journée de National 2
Stade de Lattre, à Aubagne
Arbitres : M. Deneuve assisté de MM. Ouhami et Vargas. Délégué : M. Garcia
Buts : Mendy (38e) pour Aubagne ; Bouhmidi (44e) pour la Duchère
Avertissements : Goguey (65e) pour Aubagne 
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui ©, Oyedotun, Dubois, Soumaré, Galley, El Faqyh (Théréau 69e), Goguey, Osei (Soumah, 74e) Benarbia (Diallo, 90+2e) Mendy. Ent. E.Rech
Lyon la Duchère: Popp – Sefil, Ngakoutou, Souleymane, L'Ghoul (Penneteau, 71e), Mendy (Belarbi, 60e), Louiserre, Benhamza, N'Diaye, Khetir (Soumah, 83e), Bouhmidi. Ent : J. Gonzalez
 

Retrouver le goût de la victoire

Retrouver le goût de la victoire
Les Aubagnais reçoivent la Duchère et veulent renouer avec un succès qui les fuit depuis trois rencontres..

Le contexte

Un seul mot, le maintien. Si les deux équipes n'en sont pas au même stade dans leur quête, les deux formations visent le même objectif : «  mathématiquement, le nôtre n'est pas encore assuré, confie Eric Rech. La Duchère a également besoin de points, et tout point glané sera bénéfique. Il ne faut pas les laisser espérer ». Les Lyonnais sortent d'une belle victoire face au leader Goal, mais reste à porter de fusil des premiers relégables. De leur côté les Aubagnais restent sur une série de quatre résultats positifs sur les cinq dernières rencontres. Si le maintien est le principal objectif, le coach aubagnais ne cache pas son ambition d'accrocher une des cinq premières places.
 
Les enjeux 

« L'enjeu est de continuer sur la même dynamique qu'à Hyères. Il faut garder cette constance que nous avons dans le jeu, tout en réussissant à se montrer plus efficace. Une victoire à la maison récompenserait le travail fourni par les garçons ». Le nul de la semaine dernière, s'il est dur à digérer en terme de résultat est plus qu'encourageant dans le jeu : « je sens les joueurs concernés. Si on reproduit ce qu'on sait faire, on peut accrocher cette victoire qui nous fuit ». Le coach aubagnais peut, enfin, compter sur ses forces vives : « La Duchère viendra certainement pour défendre mais nous avons des individualités qui peuvent faire la différence, comme Mokhtar Benarbia, Neupoc Mendy ou Kévin Osei, habitués aux matchs fermés. Il faudra bien défendre, occuper toute la largeur du terrain et surtout, faire preuve de patience ».

Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – LYON DUCHERE
25e journée de championnat
A Aubagne, stade de Lattre à 18h
Arbitres : M. Deneuve assisté de MM. Ouhami et Vargas. Délégué : M. Garcia
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Gazzaoui, Soumaré, Bellay, Assoumou, Dubois, Touil, Théréau, El Faqyh, Galley, Goguey, Osei, Benarbia, Soumah, Mendy. Ent : E. Rech
 

Eric Rech : « à l'image de notre saison»

Eric Rech : « à l'image de notre saison»
Dominateur dans le jeu mais toujours en panne d 'efficacité, Aubagne sort une nouvelle fois frustré de ce déplacement à Hyères (1-1).

A dix secondes près. Encore une fois, les Aubagnais ont frôlé la victoire à l'extérieur, mais un corner direct, bien aidé par le vent, a empêché notre équipe fanion de repartir avec les 3 points : « on a eu énormément d'occasions, soupirait Eric Rech, mais quand on ne marque pas, on laisse l'adversaire en vie. Je l'ai dit à Regis, qu'on allait payer notre inefficacité, et c'est ce qui s'est passé ». Aubagne a pourtant tout bien fait, samedi. L'ouverture du score de Kevin Osei récompensait la domination des Marine et Sun, qui aurait pu (ou dû), repartir avec un avantage plus large à la pause : «  Le vent ne nous a pas aidé non plus. On a deux bonnes situations où le vent nous fait perdre le bénéfice du ballon face au gardien. Ensuite, c'est dur de comprendre comment on peut avoir cinq minutes d'arrêt de jeu. Même si je n'aime pas me cacher derrière l'arbitrage, on aurait dit qu'il attendait l'égalisation pour siffler».

« On aurait pu assurer notre maintien... »

Tout le monde est unanime sur la prestation des Aubagnais, que ce soit la presse locale, comme les adversaires : « Hakim Malek (l'entraineur hyérois) m'a dit qu'il aurait dû en prendre quatre, mais c'est comme ça. On a quand même jouer contre une belle équipe, avec des joueurs de L1 confirmés et on a été supérieur. Le problème c'est qu'on a de bons attaquants, mais pas de buteur. C'est à l'image de notre saison, soit on perd, soit on fait match nul à l'extérieur, alors que le contenu est bon. Avec plus d'efficacité, sans prétention aucune, je pense qu'on serait au niveau de GOAL. On aurait pu assurer notre maintien sur ce match, on ne prend qu'un point, il nous en manque deux qu'on espère finaliser contre Lyon-Duchère dès samedi »


Jérôme Olivari


HYERES FC 1
AUBAGNE FC 1
204e journée de National 2
Stade Perruc
Arbitres : M. Kubler
but : Kevin Osei (20e)
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui (c), Bellay , Assoumou, Dubois, Galley, El Faqyh, Goguey, Soumah (Diallo), Benarbia (Mendy), Osei (Théréau). Ent. E.Rech

Se souvenir des belles choses

Se souvenir des belles choses
Les aubagnais se déplacent à Hyeres en espérant réitérer la belle performance du match aller.

Assurer quasiment le maintien. C'est dans cette optique que les aubagnais vont se déplacer au stade Perruc pour affronter le FC Hyeres. Apres avoir essuyer une vague d'absences, Éric Rech retrouve petit à petit tout son effectif : "la coupure nous a fait du bien, reconnait le coach aubagnais. Elle nous a permis de recimenter le groupe, de pouvoir travailler avec sérénité. La dynamique positive donne de la confiance et je sens un groupe motivé pour aller faire un résultat."
 
Des retours qui font du bien 
 
Les Varois sont eux aussi sur quatre rencontres sans défaites, le combat s'annonce donc âpre : "c'est une equipe qui jouaient la montée en début de saison, avec un budget à la hauteur de leurs ambitions et un président (Mourad Boudjellal) connu dans le monde du sport. Ca ne sera pas pour cette année mais ils voudront certainement se rapprocher du podium pour préparer la saison prochaine".
A l'aller, les Aubagnais avaient surpris leurs adversaires avec une entame canon. De quoi leur donner des idées : "on avait fait le match parfait, se souvient Éric Rech. Je pense qu'on les avait frustrés. La fraîcheur et l'envie des joueurs de retour ne peut que nous faire du bien car ils ont l'envie, la motivation mais aussi du talent".
 
Jérôme Olivari

FC HYERES - AUBAGNE FC
24e journée de championnat
A Hyères, stade Perruc à 18h
Arbitres : M. Ougier assisté de MM. Mary et Zouain. Délégué : M. Pizzella
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Gazzaoui, Soumaré, Bellay, Assoumou, Dubois, Théréau, El Faqyh, Galley, Goguey, Osei, Benarbia, Soumah, Mendy, Diallo. Ent : E. Rech

Eric Rech : "Je félicite les joueurs pour leur révolte…"

Eric Rech : "Je félicite les joueurs pour leur révolte…"
Eric Rech : "Je félicite les joueurs pour leur révolte…"

Malgré l'absence de plusieurs forces vives, les protégés d'Eric Rech ont réussi à revenir au score face à Louhans Cuiseaux (1-1).

Eric Rech : " Il a fallu composer, avec de bons joueurs, mais nous n'avons pas toutes nos armes. Il se sont battus. Sur l'état d'esprit, il faut relever qu'ils sont revenus. On perdait 1-0 contre une bonne équipe. On savait que ce serait difficile si on encaisser un but et je les félicite pour leur révolte. A la sortie, on ne perd pas, on gagne un point, c'est bien car la fin de saison est difficile pour tout le monde. Quand on voit les résultats, on se dit que c'est toujours bon à prendre. On est toujours dans le groupe du haut, on n'est pas distancé par une cette équipe de Louhans Cuiseaux, qui est au même niveau que nous. Je pense que c'est un bon match nul. Le but pris est le fondé de ce qui se passe actuellement. On est souvent mené au score parce qu'on fait des erreurs de placement, de replacement, d'anticipation. On est en retard et ça fait une action, un but. Nous en première mi-temps, on en a trois. C'est là qu'on aurait pu faire la différence. En seconde mi-temps, on est revenu, on les a beaucoup bougés jusqu'à l'égalisation. Mais après le but, Louhans nous a fait voir qu'ils avaient des joueurs de talent, et qu'ils n'étaient pas là au hasard. On va continuer à travailler pour jouer à Hyères dans quinze jours qui sera aussi un match difficile".

Jérôme Olivari

 

Un point au courage

Un point au courage
Sans toutes ses forces vives, Aubagne s'est arraché pour obtenu un bon point face à Louhans Cuiseaux (1-1).

« Mes joueurs se sont bien battus et je les félicite ». Le groupe d'Eric Rech a une nouvelle fois démontré ses valeurs. Celle du courage, de l'abnégation. Avec un effectif réduit à peau de chagrin, les Aubagnais ont réussi à arracher un point face à Louhans Cuiseaux (1-1). Si l'entame était bonne, avec notamment un Kevin Osei, remuant, les Provençaux se faisait surprendre sur la première (et seule) incursion bourguignonne. La vitesse des attaquants adverse mettait à défaut la défense aubagnaise et Roussey en profitait pour ouvrir le score (0-1, 13e). Loin de se laisser abattre, les coéquipiers de Gazzaoui reprenait le contrôle du jeu. Osei écrasait sa frappe (16e), avant que le capitaine ne mette en difficulté Adrien (23e). Sur le corner, Gaétan Théréau, en deux, temps trouvait le poteau. Malgré ce temps fort, les Aubagnais ne trouvait pas la faille et ne devait se contenter que d'une domination stérile.
 
Aubagne a su faire le dos rond
 
Après le repos, la pression sur Louhans Cuiseaux se faisait de plus en plus forte. Soumah, en bonne position, butait sur le gardien (49e). Puis la frappe de Florian Galley était repoussé des deux poings (53e). Les Aubagnais allait être récompensés de leurs efforts. Jean-Michel Orsattoni servait Bangaly Soumah qui se jettait pour tromper Adrien (1-1). Cette égalisation couta beaucoup d'énergie aux hommes d'Eric Rech. Et c'était les Bourguignons qui sortaient de leurs coquilles. La frappe de Billemaz était bien capté par Kouakbi (71e). Le gardien aubagnais sortait avec à-propos pour contrer la tentative de lob de Cissé, parti à la limite du hors-jeu (81e). Dans les arrêts de jeu, Dewarrewaere pensait donner la victoire aux siens, mais il était signalé en position illicite (92e). Ce bon point pris permet aux Aubagnais de rester dans le haut du classement. Et dans la situation actuelle, il avait l'allure d'une petite victoire.

J. O
AUBAGNE FC 1 (0)
LOUHANS CUISEAUX FC 1 (1)
23e journée de National 2
Stade de Lattre, à Aubagne
Arbitres : M. Kani assisté de MM. Ouhami et Vargas. Délégué : M. Migliore
Buts : Soumah (61e) pour Aubagne ; Roussey (13e) pour Louhans Cuiseaux
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui ©, Oyedotun, Assoumou, Touil, Galley, El Faqyh, Théréeau (Benarbia, 60e), Soumah, Orsattoni (Diallo, 75e), Osei. Ent. E.Rech
Louhans Cuiseaux FC : Adrien – Laspalles, Alijic, Jean, Njoh Eboa, Cissé (Diarra, 64e),Pineau, Buaillon ©, Bellemaz, Roussey (Devarrewaere, 75e), Etoughe. Ent : F. Jay
 

Opération rachat

Opération rachat
Les Aubagnais veulent reprendre leur marche en avant avec la réception de Louhans Cuiseaux .

C'est un Aubagne convalescent qui reçoit Louhans Cuiseaux dans le cadre de cette 23e journée. Convalescent tout d'abord car les hommes d'Eric Rech ont rechuté à Grasse, après avoir ouvert le score. Mais c'est surtout sur le plan numérique que les Provençaux ont le plus de carence. Avec les nouvelles blessures de Mendy et Soumaré, l'effectif tire la langue : « j'ai des blessés importants comme Dubois, Neupoc (Mendy) qui était le joueur le plus en vu lors de ces dernières journées, déplore le coach aubagnais. Vu l'effectif réduit depuis la trêve, on compose. . On va rencontrer une belle équipe, qui sort d'un nul face au leader. Ça va être difficile parce qu'on n'a pas toute nos armes ». Seule bonne nouvelle , le retour du meilleur buteur de N2, Mokhtar Benarbia dans le groupe.

Entre fraicheur et inexpérience

Louhans Cuiseaux, c'est aussi un souvenir frustrant pour Eric Rech. A l'aller, après être revenu de 0-2 à 2-2 en dix minutes, ses hommes se sont inclinés en fin de rencontre alors que son adversaire évoluait à 10 : « on a eu des occasions à n'en plus finir mais ils s'en sont sortis grâce à des individualités, qui, il faut être honnête, nous n'avons pas. C'est le match de la saison le plus frustrant pour moi, un peu à l'image de celui joué samedi à Grasse. Ce match peut être un rachat pour notre groupe, qui malgré les absences est motivé ». Le manque d'expérience peut être compensé par la fraicheur est l'envie de bien faire : «  On fait monter des joueurs de R2 qui répondent présents, qui sont motivés, qui ont envie de progresser. Est-ce que ça suffira pour faire tomber une belle équipe de N2 ? On aura la réponse samedi »


Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – LOUHANS CUISEAUX
23e journée de championnat
A Aubagne, stade de lLattre à 18h
Arbitres : M. Kani assisté de MM. Ouhami et Vargas. Délégué : M. Migliore
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Delpuech, Assoumou, Ibrahima, Oyedotun, Gazzaoui, Ouled Mihoub, El Faqyh, Galley, Théréau, Orsattoni, Soumah, Osei, Benarbia. Ent : E. Rech
 

Eric Rech : « apprendre de nos erreurs »

Eric Rech : « apprendre de nos erreurs »
Alors qu'ils avaient le mach en main, les Aubagnais s'inclinent à Grasse (2-1). L'analyse de la rencontre par le coach, Eric Rech.

Encore frustrant. Comme souvent, les Aubagnais peuvent avoir des regrets. A Grasse, ils se sont inclinés en fin de rencontre, alors qu'ils avaient ouvert le score par Mendy en début de deuxième période: «  on a la chance de marquer et on aurait même pu faire le break dans la foulée, si Bangaly (Soumah) arrive à bien s'amener le ballon, analyse Eric Rech. Mais alors que les Aubagnais ont la maitrise, une action anodine vient anéantir le travail accompli : « on prend un but sur une succession d'erreurs individuelle. On a une touche pour nous, on joue vers l'arrière au lieu de jouer vers l'avant, on perd le ballon bêtement dans l'axe, Alex (Berghout) sort alors qu'il ne doit pas et ça fait but. Ce but a réveillé notre adversaire mais aussi le public ». Grasse retrouve de l'allant et prend l'avantage à dix minutes du terme.
 
Calendrier chargé à venir
 
La soirée n'a donc pas été bonne. En plus de la défaite, le groupe a perdu Neupoc Mendy (qui restait sur 2 buts en 2 matchs) et Adama Soumaré. L'effectif est donc encore plus restreint avant de rencontrer Louhans Cuiseaux : «  On perd encore un joueur offensif, qui prend la profondeur. Il va falloir être performant sur les coups de pied arrêtés, que nos joueurs jouent avec confiance. Je suis un peu inquiet pour la suite car on a un gros calendrier à venir . On va essayer de travailler dans la continuité de ce que nous faisons depuis le début». Il est vrai que malgré les difficultés, l'état d'esprit a souvent renverser des montagnes cette saison.



Jérôme Olivari
 

Nouveau test

Nouveau test
Les Aubagnais se déplacent à Grasse et espèrent confirmer leur bonne forme.

Le contexte : Défaits pour la première fois de la saison à Aubagne, les hommes de Chabas tournent au ralenti depuis le mois de décembre : « ils auront certainement un petit sentiment de revanche par rapport à la défaite de l'aller. Même s'ils ont un coup de moins bien, ils ont obtenu un bon point à Goal » souligne Eric Rech. De leur côté, les Aubagnais, après une série négative, ont retrouvé le goût de la victoire et de l'allant : « il y a du mieux depuis le nul à Marignane, avec une équipe amoindrie. On a retrouvé les valeurs qui sont les nôtres ».

Les enjeux : Rester dans les cinq premiers est l'objectif aubagnais. Cette rencontre à Grasse, entre le troisième et le quatrième à tout de l'affiche de prestige : « pour nous, cette rencontre est un test, reconnaît Eric Rech. On a envie de rester en haut du classement. On a retrouvé le chemin des filets. Il faut confirmer chez un gros. On joue une équipe qui a longtemps été dans les deux premiers ». Benarbia toujours absent, le coach aubagnais va faire confiance au groupe qui a réussi à inverser la tendance. « On va savoir où on en est, et pourquoi pas faire l'exploit. J'attends vraiment une confirmation de la victoire et de notre état d'esprit.  ».


Jérôme Olivari

RC GRASSE - AUBAGNE FC
22e journée de championnat
A Grasse, stade de la Paoute à 18h
Arbitres : M. Martin assisté de MM. Belcadi et Goncalves. Délégué : M. Martin
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Delpuech, Assoumou, Soumaré, Gazzaoui, Ouled Mihoub, El Faqyh,  Théréau, Mendy, Orsattoni, Soumah, Osei, N'Diaye, Simakan. Ent : E. Rech
 

Eric Rech : "Ça fait longtemps qu'on avait pas vu Aubagne comme ça…"

Eric Rech : "Ça fait longtemps qu'on avait pas vu Aubagne comme ça…"
Analyse du coach aubagnais à la suite de la belle victoire de ses joueurs face à la réserve de l'OL.

Eric Rech : "on voulait renouer avec la victoire et retrouver de l'efficacité. On a joué des match où on se créait des occasions et où on n'arrivait pas à concrétiser, c'est ce qui est arrivé contre l'OM. J'ai dit aux joueurs de rentrer dans la surface, de prendre des risques pour percer ce verrou. Ensuite, on a bien contrôlé le match en restant en bloc médian pour qu'on puisse récupérer des ballons dans leur camp, ce qu'on a fait. On a marqué un troisième but sur ces placements et ces déplacements. Je pense que c'est un match gagné normalement, avec panache. Ça fait longtemps qu'on avait pas vu Aubagne comme ça.
Cette semaine, on a vu qu'on avait des problèmes dans les trente derniers mètres et on essaye de trouver des solutions pour avoir le geste juste. On a des joueurs de profondeurs comme Bangaly (Soumah) ou Neupoc (Mendy) qui usent les défenses. Quand un attaquant perce, à un moment donné, tu trouve la faille. On a provoqué des pénaltys parce que ça allait trop vite. On a réussi à perforer cette défense solide, ce qu'on n'avait plus vu depuis longtemps. Les joueurs avaient pour consigne de rentrer dans la surface. Les pénaltys, ils sont allés les chercher. Les deux pénaltys sont réussis, il faut savoir que c'est un exercice qu'on travaille. On va continuer à travailler pour continuer à rester dans les cinq premiers. On va à Grasse et ce sera un match test pour voir si on peut rester dans cet état d'esprit. On a fait un grand pas pour le maintien mais je souhaite qu'on aille plus loin que le maintien. Quand on présente ça, je pense qu'on est capable d'aller chercher le haut du tableau, tout en restant humble parce qu'on sait qu'on ne sera pas premier, mais rester dans les cinq premiers.


Jérôme Olivari
 

Aubagne rugit de plaisir

Aubagne rugit de plaisir
Victorieux de l'Olympique Lyonnais (3-0), les Aubagnais renouent avec le succès et prennent place sur le podium

Celle-là, elle fait du bien. Et elle est méritée. Samedi, Aubagne a disposé de la réserve de l'Olympique Lyonnais et renoué avec le succès (3-0). Dans des conditions de jeu difficiles, les Aubagnais ont progressivement pris le jeu à leur compte. Mais il a parfois manqué de précision dans les trente derniers mètres pour mettre en danger la jeune arrière-garde lyonnaise. Les Marine et Sun ont su forcer la décision juste avant la pause. Neupoc Mendy était fauché dans la surface. Bangaly Soumah faisait preuve de sang froid pour ouvrir le score (1-0, 41e). Dans la foulée, après une percée d'Orsattoni, Mendy voyait sa frappe déviée en corner. Puis sur le corner, sa tête passait de peu à côté.
Le show Mendy
Un but juste avant la pause, Aubagne assommait son adversaire dans un autre moment clé, juste après le repos. Mendy, excentré côté gauche, d'un subtil piqué à l'entrée de la surface trouvait la lucarne opposée de Barcola (2-0, 48e). Les Lyonnais tentaient de revenir dans la partie, mais Pintor trouvait le poteau (49e), avant que Kouakbi, impeccable, écoeure les velléités rhodaniennes (57, 60, 69e). Les hommes d'Eric Rech reprenait la maîtrise des débats et enfonçait le clou grâce à un nouveau pénalty, obtenu une nouvelle fois par Mendy. Cette fois, c'est Jean-Michel Orsattoni qui se chargeait de la sentence (3-0, 72e). Ce succès, est un pas de plus dans les quête des 37 points, chère au coach aubagnais. Il offre surtout une place sur le podium. Et les Aubagnais ne vont pas bouder leur plaisir de regarder le classement cette semaine !

Jérôme  Olivari
AUBAGNE FC 3 (1)
OL B 0 (0)
21e journée de National 2
Stade de Lattre, à Aubagne
Arbitres : M. Henry assisté de MM. Belcadi et Abdelgheffar. Délégué : Mme. Caramanolis
Buts : Soumah (40e, s.p), Mendy (48e), Orsattoni (72e, s.p) pour Aubagne ;
Avertissements : Galley (32e), Théréau (33e) à Aubagne ; Fleix (25e), Fontaine (40e), Barcola (72e) à l'OL
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui ©, Soumaré, Dubois, Assoumou, Galley, Théréau, El Faqyh, Soumah (N'Diaye 86e), Orsattoni (Osei, 76e), Mendy. Ent. E.Rech
OL B : Barcola – Talar, Boueye ©, N'Diaye, Felix, Keita (Lala, 72e), Fontaine, Thomas, Lega, Pintor (Nsombi, 72e), Dib (Bonnet, 46e). Ent : G. Fofana
 

Pour regarder devant

Pour regarder devant
Les Aubagnais reçoivent la réserve de l'OL avec l'espoir de renouer avec le succès.

Un point à bonifier. C'est ce que devront faire les Aubagnais face à la réserve de l'Olympique Lyonnais. La défaite à domicile face à une autre réserve, celle de l'OM, peut apporter une expérience non négligeable : «  on n'a déjà pas reproduit les mêmes erreurs contre Marignane et il faudra confirmer tout cela contre Lyon, projette Eric Rech. Il faut montrer que nous sommes dans une phase de renouveau et que les erreurs contre l'OM sont derrière nous . Il faudra mettre de l'intensité, de l'impact de la rigueur mais aussi retrouver de l'efficacité, parce qu'on voit que l'absence de Mokhtar Benarbia pèse dans ce domaine. Il va falloir que les joueurs alignés ont le devoir de faire voir quelque chose de mieux, avec des prises de risque et de abnégation devant le but »..
«L'enjeu est de rester dans les cinq premiers du championnat»
A un tiers de la fin du championnat, cette rencontre face à un concurrent qui n'est qu'à un point, peut permettre aux Aubagnais de regarder vers le haut : «  on veut renouer avec la victoire et retrouver une dynamique positive, comme on l'avait avant les fêtes. L'enjeu est de rester dans les cinq premiers du championnat. Si on veut continuer dans le premier tiers du classement, ça passe par un résultat positif à domicile ». A l'aller, les Aubagnais s’étaient inclinés contre le cours du jeu (3-1). Ce match permettra donc au technicien provençal de juger si les leçons ont bien été retenues.


Jérôme Olivari

AUBAGNE FC – OL B
21e journée de championnat
A Aubagne, stade de Lattre à 18h
Arbitres : M. Henry assisté de MM. Belcadi et Abdelgheffar. Délégué : Mme. Caramanolis
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Dubois, Touil, Assoumou, Soumaré, Gazzaoui, Ouled Mihoub, El Faqyh, Galley, Théréau, Mendy, Orsattoni, Soumah, Osei, N'Diaye,. Ent : E. Rech
 

Aubagne s'est rassuré

Aubagne s'est rassuré
Malgré de nombreux absents et un coup du sort juste avant la rencontre, les Aubagnais se sont serrés les coudes pour obtenir un résultat positif à Marignane (0-0).
 
Un point qui fait du bien. A Marignane, les Aubagnais se sont rassurés en mettant fin à une mauvaise série. Dans des conditions défavorables, avec des blessés et des absents, les Marine et Sun ont réalisé un match sérieux : « Juste avant le match, Junior Assoumou qui vait être titulaire a eu un problème, avec un pass vaccinal qui n'est pas à jour pour quelques jours. Il a fallu remanier la défense au dernier moment et on est très content de ce qui a été produit. Adama (Soumaré) a joué dans l'axe et a été très bon. Il avait besoin de temps de jeu et il a été très interessant sur ce qu'il a proposé. Les joueurs se sont bien démenés, pour prendre un point, reconnaît Eric Rech.  ». En fin de match, les Aubagnais auraient même pu réaliser le coup parfait : « on aurait même pu arracher la victoire à la fin, sur un contre mené, mais le gardien en face est bien sorti ».
La confiance bientôt retrouvée ?
Ce nul va faire du bien dans les têtes : « on a eu des contres en première mi-temps, qui auraient pu aboutir avec un peu plus de justesse. Notre plus grosse occasion est celle en fin de match. Dans l'ensemble, il y a des choses à perfectionner, sur les coups de pieds arrêtés notamment, mais les joueurs ont besoin de reprendre confiance, comme Neupoc Mendy ou jean-Michel Orsattoni qui a été très bon ce week-end. Et ce genre de résultat peut nous aider dans ce sens. On a envie d'inverser la tendance et il faudra bonifier ce résultat dès samedi face à Lyon ».

Jérôme Olivari


MARIGNANE GIGNAC FC 0
AUBAGNE FC 0
20e journée de National 2
Stade St Exupéry
Arbitres : M. Kubler
Aubagne FC : Kouakbi – Gazzaoui (c), Soumaré , Touil, Bellay, El Faqyh, Galley, Ouled Mihoub, Orsattoni (Soumah, 81e), Osei, Mendy. Ent. E.Rech
 

Se remettre à l'endroit

Se remettre à l'endroit
Les Aubagnais se déplacent à Marignane Gignac dans l'espoir d'inverser la tendance.

Décidément, les derbys s'enchainent. Après l'OM, c'est cette fois-ci à Marignane que les Aubagnais vont essayer de récupérer des points. Sur une spirale négative de deux nuls et deux défaites, l'ambition sera d'inverser la tendance : « la semaine sans match nous a fait du bien, reconnaît le coach, Eric Rech. On a pu recharger les batteries et devrait nous permettre de montrer un autre visage. On a fait de bonnes choses à l'entrainement. Même si on a des absents, on ne va pas là-bas résigné, mais pour chercher quelque chose ». Benarbia et Goguey blessés, le coach aubagnais ne pourra pas compter non plus sur Théréau, Dubois et Benbachir, tous suspendus.
« Retrouver l'efficacité»
A l'aller, les Marine et Sun s'étaient imposés largement (3-0). Mais depuis, Marignane a enchainé les bons résultats : « c'est une équipe qui s'est bien renforcée à la trêve. La mayonnaise a pris. Un derby n'est jamais gagné à l'avance et ce sera un bon test ». Cette rencontre peut être pour Aubagne une bonne manière de se relancer, et rester dans les hauteurs du classement : « il y a un facteur chance, qui n'a pas tourné de notre côté ces derniers temps, regrette Rech. Il va falloir être bien regroupé, appliquer les consignes . On n'est pas toujours attentif, et ces manques de concentration nous coutent des buts. Il va falloir retrouver de l'efficacité, défensive et offensive ».


Jérôme Olivari

MARIGNANE GIGNAC FC - AUBAGNE FC
20e journée de championnat
A Marignane, stade st Exupery à 18h
Arbitres : M. Lungeri assisté de MM. Mary et Zouain. Délégué : Mme. Candre
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Bellay, Touil, Assoumou, Soumaré, Gazzaoui, Ouled Mihoub, El Faqyh, Galley, Mendy, Orsattoni, Soumah, Osei, N'Diaye, Mfoihaya. Ent : E. Rech
 

Eric Rech : "une défaite logique…"

Eric Rech : "une défaite logique…"
Le coach revient sur la défaite de ses hommes, face à la lanterne rouge olympienne (1-2).

Eric Rech : "On est tombé face à une bonne équipe de l'OM, qui a bien joué au football. On a des occasions en première mi-temps, où on peut être plus tueur. Ils otn l'avantage d'ouvrir le score et comme d'habitude, quand tu cours après le score, tu l'épuises, tu puises de l'énergie et dans les moments où tu penses ressortir la tête de l'eau, tu prends un but. Je pense que la défaite est logique. On a trop de lacunes sur la finition. On n'a pas eu de joueurs capables de marquer des buts, de créer le danger chez l'adversaire. C'est un peu ce qu'on a vu à Jura Sud, ce manque d'inspiration et on répète encore la même chose. On prend aussi trop de buts, les deux sont évitables. C'est le problème de cette année, cette rigueur, cette concentration. Je pense que l'arbitrage est compliqué depuis deux ou trois matchs, il ne nous aide pas. Ils devraient être plus près des actions, surtout dans la surface, parce que je ne dis pas qu'ils font exprès de faire des erreurs. Mais il ne faut pas se cacher derrière l’arbitre. A nous d'être plus tueur »
 

Aubagne piégé par l'OM

Aubagne piégé par l'OM
En manque d'inspiration dans les trente derniers mètres, les Aubagnais se sont inclinés face à la réserve de l'OM (1-2).

L'invincibilité à domicile s'est arrêtée, brusquement, hier, face à la lanterne rouge, l'Olympique de Marseille (1-2), plongeant nos Aubagnais dans une spirale négative. Comme face à Goal et Jura Sud, les Marine et Sun ont pris la mauvaise habitude d'encaisser un but dans le premier quart d'heure, et de courir après le score. Cette fois-ci, c'est Gueye qui profitait d'un centre de Nadir pour tromper Berghout (0-1, 8e). Puis, les Aubagnais ont pris le contrôle du jeu. Lavolée de Goguey aurait mérité un meilleur sort (15e), puis Benbachir butait sur Ngapandouentnbu (28e). C'est finalement Clément Giguey, très actif, qui trouvait la faille juste avant la pause, d'une magnifique fappe qui se logeait dans le petit filet de Simon (1-1, 44e).
Manque de concentration fatal
Avec cette égalisation avant la pause, on pouvait penser que l'élan psy était du côté aubagnais. Mais les partenaires de Kévin Osei ont eu toute les peines du monde à se procurer des occasions. Par manque d'inspiration et mais aussi de justesse sur un terrain parfois capricieux, les Aubagnais mettaient peu en danger la jeune arrière-garde olympienne. Mendy s'essayait mais trouvait les gants de Simon (54e). Puis il éliminait le gardien marseillais et tentait de trouver Benbachir, mais sa passe était trop molle. Ce qui devait arriver, arriva. Berghout repoussait une tête de Rahou mais Gueye, seul suivait et redonnait l'avantage aux siens (1-2, 84e). Dans les arrêts de jeu, Bellay s’écroulait dans la surface mais monsieur Visbecq ne bronchait pas (90+5e). Les hommes d'Eric Rech ont quinze jours pour préparer un nouveau derby, face à Marignane Gignac, et inverser la tendance.

J. O
AUBAGNE FC 1 (1)
OM B 2 (1)
19ere journée de National 2
Stade de Lattre, à Aubagne
Arbitres : M. Visbecq assisté de MM. Ammar et Merzoug. Délégué : M. Pizzella
Buts : Goguey (44e) pour Aubagne ; Gueye (8e, 84e) pour l'OM
Avertissements : Théréau (29e) à Aubagne ; Guendouzi (27e) à l'OM
Expulsion : Benbachir (90+3e) à Aubagne
Aubagne FC : Berghout © - Gazzaoui, Bellay, Dubois, Touil, Théréau (Galley, 68e), Benbachir, Goguey (Ouled Mihoub, 75e), Soumah (Orsattoni, 61e), Osei, Mendy . Ent. E.Rech
OM B : Ngapandouentnbu – Abergel, Fauriel, Cordier, Kada © - Sciortino, Versini (Rahou, 82e), Guendouzi, Gueye, Nadir (Hadari, 87e), Pitou. Ent : M. Flachez
 

Renouer avec le succès

Renouer avec le succès
Les Aubagnais reçoivent l'OM pour un derby important pour les deux équipes.

Un match particulier. La reception de l'OM est toujours un événement. Pour le public, mais aussi pour le coach et certains joueurs, qui ont porté les couleurs olympiennes : « L'envie est là, parce que c'est l'OM, un grand club et c'est toujours un rendez-vous particulier. C'est motivant mais la motivation ne suffit pas dans ce genre de match, souligne le coach aubagnais. Il va falloir faire preuve de qualité si on veut obtenir un résultat ». Depuis 3 rencontres les Marine et Sun sont à la recherche d'une victoire : «  depuis Saint-Priest, on court après le succès. On va rencontrer une équipe qui a besoin de points. Ils vont tout faire pour gagner, parce que c'est vital pour eux, mais aussi parce que c'est un derby. On sait que ce sera compliqué pour nous. Mais j'ai confiance en nos forces ».
« Les punir dans leurs moments difficiles »
Lanterne rouge, la réserve de l'OM dispose d'un effectif jeune, habile techniquement, mais qui peut souffrir d'un déficit physique : «  l'impact physique est important, tout comme l'expérience, reconnaît Eric Rech. Mais ça ne suffit pas. Pour les battre, il faut les décourager, les priver de ballon. Il fat les punir dans leurs moments difficiles ». Sans Benarbia, le coach aubagnais attend une réponse de sa ligne d'attaque : « On ne peut pas s'appuyer que sur un joueur . Il faut que des joueurs comme Benbachir, Mendy ou Soumah s'affirment, prennent le relais. C'est là qu'on va voir si on est capable de s'adapter à une autre façon de jouer. Ils en sont capables. Il ont peut-être besoin d'un déclic, parce que les qualités, ils les ont ».


Jérôme Olivari

AUBAGNE FC - OM B
19e journée de championnat
A Aubagne, stade de Lattre à 18h
Arbitres : M. Visbecq assisté de MM. Ammar et Merzoug. Délégué : M. Pizzella
Le groupe Aubagnais :  Kouakbi, Berghout (g) – Dubois, Touil, Soumaré, Gazzaoui, Ouled Mihoub, El Faqyh, Galley, Goguey, Théréau, Mendy, Benbachir, Orsattoni, Soumah, Osei. Ent : E. Rech
 

Fin de série

Fin de série
Malgré la maitrise dans le jeu, les Aubagnais ont manqué d'inspiration et se sont inclinés face à Jura Sud (1-0)

Il fallait bien que ça arrive. L'invincibilité aubagnaise s'est donc arrêtée samedi, à Jura Sud, au bout de 16 matchs  (1-0). La faute a un but rapidement encaissé, et cette fois, les hommes d'Eric Rech n'ont pas réussi à inverser la tendance : « l'intensité du match de mercredi (face à GOAL), le manque de fraicheur ont certainement pesé, souligne le coach. Mais, on a surtout manqué d'inspiration ». Après l'ouverture du score jurassienne, les Aubagnais ont une nouvelle fois pris le jeu à leur compte, sans réussite comme souvent : « contre Toulon, on ne marque pas, là aussi. On n'a pas su trouver de solutions dans les trente derniers mètres. On a passé du temps dans le camp adverse mais ils ont défendu leur avantage bec et ongles. Leur but vient d'un centre, et c'est un bleu qui se trouve à la réception. Quand c'est nous qui faisions un centre, on a jamais trouvé un blanc à la retombée ».
« vite réagir »
L'absence de Mokhtar Benarbia a donc pesé : «  Mohtar marque beaucoup de buts, mais il faut que les autres prennent leur responsabilités et ne pas se cacher derrière une personne. Les attaquants doivent exister, montrer de la personnalité. Il faut trouver d'autres solutions ». Les solutions, il va falloir en trouver dès samedi pour le derby face à l'OM : « on joue un prétendant au maintien, et il faut qu'on l'éloigne définitivement par une victoire. Il va falloir vite réagir, pour ne pas semer le doute dans les esprits »


Jérôme Olivari

JURA SUD 1
AUBAGNE FC 0
18e journée de National 2
Stade Edouard Guillon
Arbitres :