AUBAGNE FC
IMG_1389

Mourad Berrehail (U19 D1) : "un bon retour à la compétition"

Mourad Berrehail (U19 D1) : "un bon retour à la compétition"
Victorieux pour la première journée, les U19 aubagnais entament parfaitement une saison qu'il espère fructueuse.
Mourad, quelle analyse fais-tu de la victoire de ton équipe à Plan de Cuques (1-4) ?
Après un an et demi sans football, c'était un bon retour à la compétition. On a mené très rapidement deux à zéro. Ensuite, on a vendangé des occasions, on dominait et on s'est fait contrer juste avant la mi-temps. En début de deuxième, Plan de Cuques a légèrement dominé, surtout par des longs ballons. Une fois qu'on s'est stabilisé, on a repris le jeu à notre compte et on a mis logiquement deux autres buts.
Tu es content de la prestation de tes joueurs ?
Pour un premier match, je suis très content. J'ai des joueurs encore un peu, athlétiquement, à cours de forme. Il y a encore beaucoup de choses à travailler sur le plan footballistique, mais c'est normal, vu l'absence de football pendant cette longue période de Covid.
Dans quel domaine pouvez-vous vous améliorer ?
On a eu l'absence d'un défenseur central, qui nous a perturbés pendant la préparation, ce qui a entrainé le recul d'un milieu défensif. Ça a modifié la structure de mon équipe. Il a fallu faire face samedi à cette imprévu. Il faut savoir s'adapter. Il faut travailler individuellement, tactiquement, et reprendre le rythme. Mehdi, mon préparateur physique, va travailler dans ce sens-là. J'ai des nouveaux joueurs, il faut de la cohésion, même si en deux mois, on a bien avancé.
As-tu des objectifs ou c'est encore trop tôt ?
J'attends encore un petit peu, on fera un premier point à la trêve au bout de cinq matchs. Il faut beaucoup d'humilité, même si on a fait une très bonne préparation, qui peut nous permettre de viser des résultats élevés. Tout va très vite dans le foot. Au bout de cinq matchs, on y verra plus clair, mais je suis content de mon groupe, en terme de qualité, mais parfois, ça ne suffit pas. Le résultat de samedi nous permet de travailler sereinement.


Propos recueillis par Jérôme Olivari